LOS EXCÉNTRICOS


MARCELINE: C’est est une personne un peu asocial, qui vit différemment, qui a des pensées de comment vivre et qui transmet aux gens cette pensée, cette manière d’être.

ZAZA: Un clown fait tout. Il se peut également qu’un clown verse un seau d’eau aux tomates.

JOSEP: Lorsque vous faites un spectacle, vous entrez vraiment dans un autre univers.

MARCELINE: Les idées se trouvent accidentellement dans les rêves, l’imagination, en dormant, dans les incidents de la vie. Après, c’est sûr, pour les transmettre c’est vraiment un peu compliqué.

ZAZA: Voilà une question qui mérite une réponse juste.

MARCELINE: Je crois que le clown a un côté très humain. Ce n’est pas un gagnant, c’est un antihéros.

JOSEP: Le clown nous révèle le coté ridicule de l’être humain. C’est là où est le jeu.

MARCELINE: Tous les défauts que nous essayons de ne pas montrer aux gens, le clown parcourt ce chemin et le suit. Et les gens se reconnaissent et se rient du clown, mais ils se rient d’eux-mêmes. Et je crois que la vie leur semble meilleure.

JOSEP: La figure du clown aide à se trouver soi même dans un autre univers. Autrement dit, tout en étant une personne pareille aux autres, mais qui joue dans une réalité d’une manière totalement différente pour donner aux autres que tout est possible. Pour moi ceci est le clown.

MARCELINE: Il y a une question d’humanité et de générosité; Il y a une question de liberté: se sentir libre, disponible pour écouter le public qui regarde.

ZAZA: Comment je vois mon clown? Je le vois comme maintenant. Au milieu des aubergines, des tomates, des tulipes, au milieu de la nature.

LOS EXCÉNTRICOS: www.losexcentricos.com